Slime

Un premier pas contre la précarité énergétique

Pourquoi déployer
un SLIME ?

Toutes les collectivités sont potentiellement concernées par le SLIME. Elles inscrivent ce dispositif dans différents plans stratégiques, volontaires ou résultant d’une obligation légale ou réglementaire.

Quel cadre pour les SLIME ?

Les compétences des collectivités liées à la lutte contre la précarité énergétique

Les compétences des collectivités en matière de lutte contre la précarité énergétique sont réparties dans différentes politiques et textes législatifs. Le tableau ci-contre en reprend les principaux.

Le cadre dans lequel s’inscrivent les SLIME existants

Plan départemental d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées, Plan local de l’habitat ou Plan climat énergie territorial sont les documents stratégiques les plus utilisés.  Néanmoins, des démarches volontaires, comme celles des CCAS de proposer une action préventive pour contrer les demandes croissantes d’aides au paiement des factures ou les projets d’intérêt général porté par des communautés de communes permettent également d’inscrire le SLIME dans un cadre politique adapté.

Quels arguments apporter ?

Pour tout type de collectivités

Les arguments doivent être adaptés au public à convaincre : élus, hiérarchie, partenaires techniques (externes à la collectivité, mais à mobiliser pour réussir le SLIME).

Les problématiques listées par les collectivités présentes sont très liées les unes aux autres :

  • sociale
  • financière, du ménage et de la collectivité
  • de santé
  • de logement
  • environnementale
  • liée à l’engagement politique de l’élu
  • liée au bien-être, mieux-vivre des habitants

Sur les aspects financiers

  • sécuriser en amont de la signature du SLIME la valeur des certificats d’économies d’énergie

En direction des élus

  • assurer la formation des élus sur la précarité énergétique
  • rappeler les obligations législatives et réglementaires (listées dans les paragraphes précédents) en lien avec la lutte contre la précarité énergétique

En lien avec les partenaires

  • faire remonter les besoins sociaux des potentiels bénéficiaires par le biais des travailleurs sociaux
  • sensibiliser les travailleurs sociaux et les partenaires en contact avec les ménages pour avoir un effet sur le long terme

Sur la spécificité du SLIME

  • passage d’une logique curative à une logique préventive et éducative
  • un SLIME est une action pérenne et non une action ponctuelle sans effet

Vers les ménages

  • un SLIME sert à outiller les ménages, leur donner les moyens d’agir

 

Spécifiques aux CCAS

L’Agence nationale des solidarités actives, en lien avec l’Union nationale des centres communaux d’action sociale et le CLER, a rédigé un recueil intitulé « Retours d’expériences de plateformes territoriales de lutte contre la précarité énergétique » suite à l’accompagnement de quatre CCAS dans la préfiguration d’une plateforme de lutte contre la précarité énergétique. Les arguments repris dans le tableau ci-dessous sont issus de la « Fiche n°4 – Convaincre les décideurs et élus du CCAS / CIAS ».